L'univers de Dirac-Milne: concordances et tensions
Gabriel Chardin - CNRS/IN2P3
Vendredi 12/10/2012, 11:00
Bat 703, p 45, CEA Saclay, Orme des Merisiers

 

Les mesures cosmologiques récentes, dont la précision s'est grandement améliorée

depuis la fin des années 1990, nous révèlent un univers surprenant, où la matière

ordinaire ne semble représenter que 4% environ du contenu énergétique de l'Univers,

alors que deux composantes encore non observées, Matière Noire et Energie Noire,

en représenteraient les 96% restants.

Après un bref rappel des principales propriétés de l'univers du modèle dit de "concordance",

généralement accepté aujourd'hui, je discuterai un univers non conventionnel,

l'univers de Dirac-Milne, inspiré par la vision de Dirac de l'antimatière.

Beaucoup plus économique que l'univers de la cosmologie standard, du fait

qu'il ne fait intervenir que matière et antimatière, cet univers possède plusieurs

aspects remarquablement concordants, que je décrirai, mais également plusieurs

points de tension avec les mesures cosmologiques actuelles, que je discuterai.

Contact : Stephane PLATCHKOV

 

Retour en haut