GBAR
La collaboration GBAR regroupe 50 membres de 15 laboratoires dans le but de mesurer l’accélération gravitationnelle des atomes d’antihydrogène. Elle vise une installation au CERN débutant en 2015 pour une prise de données avec un faisceau d’antiprotons en 2017.   Le groupe du SPP est à l’origine de ce projet.
H.E.S.S., CTA, Antares, Edelweiss
La collaboration H.E.S.S. comprend plus de 170 scientifiques de 32 laboratoires dans douze pays. Depuis 2002 quatre télescopes de 12m, installés en Namibie, sont en service pour observer la lumière Cherenkov produite par l’interaction des photons gamma dans l’atmosphère. Depuis 2012 un cinquième télescope de 28m complète le dispositif (HESS-2). Les observations de HESS ont permis de mettre en évidence plus d’une centaine de sources de gamma.
La collaboration CMS regroupe plus de 2 500 physiciens, issus de 180 laboratoires provenant de 43 pays. L’expérience CMS est installée auprès du collisionneur LHC au CERN. Elle a pris des données issues de collisions proton-proton à 7 TeV en 2010 et 2011, puis à 8 TeV en 2012, ayant conduit à la découverte du boson de Higgs. Le Run 2 du LHC a débuté depuis 2015 à une énergie de 13 TeV.
Cosmologie Observationnelle avec les relevés SDSS-IV eBOSS, DESI, SNLS and Planck
Les activités en cosmologie du SPP utilisent différentes sondes pour contraindre le contenu énergétique de l’univers : les oscillations baryoniques acoustiques (BAO) avec une participation aux projets BOSS, e-BOSS et DESi ; l’étude des supernovæ type IA au sein du projet SNLS et l’étude des amas de galaxies avec les données du satellite Planck.
RD51, ILC/ILD, FCC
L’International Linear Collider (ILC) est l’un des grands projets considérés pour le futur de la physique des particules et l'exploration détaillée du domaine de la brisure spontanée de la symétrie électrofaible.      ILC désigne un collisionneur électron-positon linéaire qui sera localisé au Japon, et dont le programme de physique couvrira plusieurs décennies à partir des années 30.
T2K, WA105, DUNE, HyperK, Lumineu
La collaboration T2K regroupe environ 500 physiciens, issus de 59 laboratoires provenant de 11 pays. T2K est une expérience neutrino à longue ligne de base hors d'axe qui étudie les oscillations de neutrinos à partir d’un faisceau de neutrinos muoniques produit à J-Parc au Japon, mesuré à courte distance (280 m) par le détecteur proche ND280 et à longue distance (295 km) par le détecteur lointain Super Kamiokande.
Double Chooz, Nucifer, CeSOX
La collaboration Double Chooz regroupe environ 160 physiciens et ingénieurs de 38 laboratoires dans 8 pays. Installée auprès de la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes, cette expérience étudie les oscillations des neutrinos à partir du flux d’antineutrinos électronique émis par les deux réacteurs centrale.
CaLIPSO, QUYOS
Le projet CaLIPSO vise une application médicale pour un nouveau concept de tomographie à émission de positons (PET) à haute résolution spatiale basé sur un calorimètre à liquide organométallique associé à une électronique ultra-rapide. Le développement d’un tel détecteur se poursuit à l'Irfu depuis 2009, avec des avancées très prometteuses.
La collaboration Atlas rassemble près de 3 000 physiciens, issus de 174 laboratoires provenant de 38 pays. L’expérience Atlas est installée auprès du collisionneur LHC au CERN. Elle a pris des données issues de collisions proton-proton à 7 TeV en 2010 et 2011, puis à 8 TeV en 2012, ayant conduit à la découverte du boson de Higgs.
 

 

Retour en haut