Phénomènes cosmiques à haute énergie

La carte du ciel vu par le satellite Fermi

L’astrophysique des hautes énergies porte sur l’étude des phénomènes astrophysiques les plus énergétiques de l’Univers, phénomènes cosmiques dévoilés par leur rayonnement à haute énergie. Les recherches menées par l’Irfu dans ce domaine portent principalement sur l’étude des objets compacts (trous noirs, étoiles à neutrons, naines blanches) et de leur environnement (jets, phénomènes d’accrétion-éjection) et sur l’accélération de particules (sources de rayons cosmiques, restes ou vestiges de supernova). Elles sont conduites dans le cadre de collaborations nationales ou internationales et avec le soutien du CNES pour les missions spatiales.

 

Les recherches menées par l’Irfu s’appuient sur des moyens d’observation au sol (HESS) comme dans l’espace (XMM-Newton, Integral ou Fermi) et sur une approche théorique incluant modélisation et simulation numérique. L’Irfu prépare activement les futures missions (satellite Svom, réseau de télescopes au sol CTA,..) notamment à travers de développements technologiques de premier plan.

 

Voir aussi les pages du laboratoire
LEPCHE – Laboratoire d’Etudes des Phénomènes Cosmiques de Hautes Energies

 

Maj : 20/12/2013 (28)

 

 
20 décembre 2006
14 décembre 2006
20 décembre 2006
20 décembre 2006
01 novembre 2006
08 février 2006
Retour en haut