Moyens expérimentaux
Moyens expérimentaux

Schéma du détecteur BABAR.

Moyens d'investigation

Collisionneur electron-positron asymétrique (faisceaux d'électrons de 9 GeV et de positrons de 3.1 GeV) PEP-II de haute luminosité.
 

Détecteur de physiques des particules BABAR.

 

Calcul : programmes de reconstruction des données, de simulation et d'analyse des données. 

Description technique

Le détecteur BABAR était composé de cinq sous-détecteurs :
- détecteur de vertex au silicium ;
- chambre pour la détection des particules chargés ;
- détecteur à effet Cerenkov pour l'identification des particules ;
- calorimètre électromagnétique pour la mesure des particules neutres ;
- détecteur externe pour les muons.
Il comprenait également un solénoide supramagnétique. 

Spécificités

 L'étude de la violation de CP dans le système des mésons B a été rendue possible car nous disposions d'un collisionneur :

  • de très haute luminosité, permettant d'étudier des modes de désintégration très rares,
  • asymétrique en énergie, permettant de séparer les vertex de désintégration des deux mésons B.

Le détecteur pour l'identification des particules était un détecteur novateur à effet Cerenkov (DIRC) utilisant la lumière Cerenkov réfléchie à l'intérieur du radiateur.

 

 
Moyens expérimentaux

Baie de disques de 20 To utilisés pour stocker les données de BABAR au centre de calcul de Lyon.

Le calcul de BABAR était distribué sur plusieurs centres de calcul, dont le centre de calcul de l'IN2P3 et de l'Irfu, qui se trouve à Lyon.

 

 

Maj : 31/01/2017 (1771)

 

Retour en haut