Megapie
Megawatt pilot experiment

Maquette de l’expérience Megapie (MEgawatt PIlot Experiment) où l'on voit les dipoles de la ligne faisceau (en bas), la cible (au centre) entourée du modérateur en D2O (en bleu).
 

Objectif:

Megapie (Megawatt pilot experiment) est un projet international ayant pour objectif de concevoir, fabriquer, tester et démanteler la première cible de spallation en plomb-bismuth liquide supportant un dépôt de puissance de 1 MW. Cette cible est utilisée comme source de neutrons. Ces derniers sont générés par l'interaction d'un faisceau de protons (590 MeV d'énergie) de haute intensité avec la cible. Afin de caractériser le flux neutronique (distribution en énergie et intensité), le Dapnia a construit et installé un détecteur de neutrons au centre de la cible. Les données recueillies par ce détecteur ont pour objectif fondamental de valider intégralement les codes de simulation utilisés pour décrire la physique des cibles de spallation, incluant la production et le transport des neutrons.

Site de MEGAPIE

 

 

Cible MEGAPIE, après sa livraison et avant son installation dans le hall SINQ. Cette cible a été irradiée pendant quatre mois, de août à décembre 2006, et est actuellement en attente de découpe afin d'étudier le comportement, sous irradiation, des matériaux qui la compose.

 Thèmes/programmes

Physique pour l'énergie nucléaire/Données nucléaires et modélisation 

 

Contexte:

La mise au point de réacteurs nucléaires sous-critiques, intrinsèquement sûrs, pour incinérer les déchets nucléaires - par transmutation d’actinides de durée de vie longue en radioéléments de plus courte période - ou la production de faisceaux intenses de neutrinos ou de noyaux radioactifs, réclament des sources intenses de neutrons. Ces sources sont produites par la technique de spallation, c’est-à-dire l’interaction d’un faisceau de protons de haute énergie et haute intensité avec une cible contenant des métaux lourds. Compte tenu de la puissance déposée par les protons dans la cible (de l'ordre de quelques MW) seuls des métaux sous forme liquide peuvent à la fois résister aux défauts induits et évacuer la chaleur. Dans ce contexte l'expérience Megapie est pionière et ouvre la voie vers des cibles de haute puissance.

Localisation:

L'expérience s'est déroulée en 2006, au Paul-Scherrer Institut (PSI), à Villigen en Suisse. La cible était installée sur la ligne de faisceau de SINQ. La construction du détecteur de neutrons par le Dapnia a été réalisée en France avec le CEA/DEN cadarache, et des sous-traitants français comme Photonis, Thermocoax, Kayme, ...

 

Implantation du détecteur neutrons (chambres à fissions), construit par le Dapnia, dans la cible Megapie.

Contribution du Dapnia

Les contributions:

 Le Dapnia s'est fortement impliqué dans l'expérience Megapie par l'élaboration de l'ensemble de détection de neutrons ainsi que les simulations de validation qui accompagnent. La mesure est un véritable succès malgré les difficultés liées aux contraintes de la cible: espace disponible réduit, rayonnements intenses, haute température (400 °C) et faible intensité de signal. 

Responsabilités scientifiques et techniques:

Le Dapnia a pris en charge l'étude du flux de neutrons à l'intérieur de la cible. Cette étude comprend la fabrication, calibration et installation du détecteur neutrons, ainsi que la prise de données, analyse et interprétation des résultats.

 

 

Etat de l'expérience:

 

Septembre 2008:

-Etude de l'évolution des dépôts (chambres à fission)

-Analyse des moniteurs de flux

 

 

Contacts

Responsable scientifique: Alain LETOURNEAU
Chef de projet: Jean-Christian TOUSSAINT

 

 

maj : 06-12-2013 (403)

 

Retour en haut